Rapport annuel 2016

2016, année de consolidation des acquis de la supervision basée sur les risques, marquée par l’execution des dispositifs de mise en conformité et de suivi integré, structurellement fondés sur des actions d’alerte et d’assistance au profit des systèmes financiers décentralisés et induisant le renforcement durable des capacités techniques des dirigeants.
Certes, des crises financières et de gouvernance, voire des fraudes et malversations ont été relevées par le superviseur ou par les institutions elles-mêmes, mais force  est de reconnaître l’efficacité des mesures de correction et/ou les sanctions, en particuliers celles orientées vers une meilleure articulation du dispositif de contrôle
interne en vue de sécuriser les opérations.
2016 a également consacré la solidification des piliers de la passerelle aboutissant, avec l’engagement des Sfd, au teléversement des données financières , révélant ainsi la phase ultime de la facilitation du reporting des SFD initiée depuis 2010 par la DRS Sfd avec l’objectif partagé de supprimer les coûts de transmission, de lever les contraintes fastidieuses liées aux saisies multiformes; impactant la qualité des données et, plus généralement, de s’inscrire dans la dynamique irréversible de la régulation technologique et ses effets salvateurs sur l’efficacité de la supervision, ainsi que sur la viabilité des supervisés.

%d blogueurs aiment cette page :